Vote for Design
Mettre CelebIrony en page d'accueil

Biographie
James Marshall « Jimi » Hendrix - ou Voodoo Child (l'enfant vaudou) comme il aimait se surnommer lui même (voir sa chanson Voodoo Chile) - (27 novembre 1942 - 17 septembre 1970) est un guitariste de blues et de rock américain célèbre pour ses innovations musicales lors de la période psychédélique. Son utilisation de la guitare électrique est à l'origine, entre autre, du heavy metal. Il était gaucher et jouait avec une guitare pour droitier en inversant les cordes. Sa carrière Jimi Hendrix fait ses classes dans des orchestres de rhythm and blues, en accompagnant notamment Ike et Tina Turner, et surtout Little Richard en tournée. Celui-ci le congédiera car il apparaît un peu « encombrant ». Il s'installera alors à New York où il forme un groupe : les 'Rainbowflowers', l'entité se transforme par la suite pour donner naissance à 'Jimmy James and the Blueflames' qui n'intéressera aucun producteur sur New York. Repéré dans le café Wha? à Greenwich Village par Chas Chandler lors de la tournée des Animals aux USA, celui-ci propose à Jimmy (dont l'orthographe du prénom n'a pas encore changé) de venir se faire connaître et enregistrer son premier album en Angleterre, alors en plein boum musical avec des groupes comme the Beatles et the Rolling Stones. Jimi Hendrix aurait accepté à condition de rencontrer celui qui apparaît comme la référence guitaristique anglaise de l'époque : Eric Clapton. C'est dans l'avion au-dessus de l'Atlantique que James change son prénom pour « Jimi ». À son arrivée, des auditions sont organisées pour trouver les musiciens qui l'accompagneront. En hommage à Cream (le groupe d'Eric Clapton) Jimi décide d'opter pour un trio, et ce sont Mitch Mitchell et Noel Redding qui sont retenus. Ce dernier, qui n'avait jamais tenu une basse de sa vie, était venu auditionner pour le poste de guitariste des New Animals. Avant même d'avoir enregistré le moindre morceau, la formation retient toutes les attentions. Les concerts sont l'occasion de croiser les plus grandes personnalités musicales : les Beatles, Eric Clapton, etc. Faute de répertoire personnel, le premier single du Jimi Hendrix Experience sera une reprise : Hey Joe sort en 1966 et installe immédiatement le groupe dans la mouvance psychédélique de l'époque. Il apparaîtra la première fois en France cette même année : le 13 octobre au Novelty d'Évreux, à Nancy le 14 octobre, Villerupt le 15 octobre et puis le 18 octobre à l'Olympia, toujours en première partie d'un concert de Johnny Hallyday ! Le premier disque, Are You Experienced ? est davantage une collection de chansons qu'un véritable album mais déjà chaque titre est marqué par la créativité et la virtuosité du musicien et son sens de l'innovation. Comme souvent à l'époque, l'album sortira sous une version différente pour le marché américain. Cet album reçoit un accueil remarquable du milieu "pop" et du public en Angleterre. C'est pour assurer sa promotion sur le marché américain que Jimi participe au Monterey International Pop Festival le 18 juin 1967. Contrarié par l'ordre d'apparition des groupes sur scène, selon lequel l'Experience succédera aux Who dont l'énergie en concert est particulièrement réputée, Jimi joue un répertoire diversifié, montrant ainsi toutes ses directions musicales (notamment une importante version du "Like a Rolling Stone" de Bob Dylan). Il y donne également une démonstration époustouflante de son jeu scénique et l'orchestre met littéralement le feu lorsque Jimi conclut son concert dans un torrent de décibels par le sacrifice de sa guitare Fender Stratocaster, qu'il enflamme avec de l'essence et fracasse ensuite sur la scène. C'est à partir de ce concert que Jimi Hendrix s'impose sur un plan commercial sur le territoire américain. Cette période américaine sera difficile pour lui, étant mal considéré par le milieu "pop" américain : il est catalogué comme un "import" excentrique (voire communiste !) venu d'Angleterre qui plus est jouant avec des musiciens anglais blancs, ce qui est contraire aux règles syndicales sur place. Ceci ajouté à un contentieux important entre ses producteurs successifs et qui risquent d'aboutir à lui interdire toute nouvelle publication musicale, Jimi Hendrix supporte mal les effets de son succès et cette "pression" sera pour une bonne part à l'origine de son état fragile et dépressif connu dès 1969. Le deuxième album de l'Experience (Axis: Bold As Love) enregistré à Londres est alors publié. Il apparaît beaucoup plus abouti. Les morceaux s'enchaînent naturellement et Hendrix dévoile également des talents d'auteur. Son troisième album (Electric Ladyland) enregistré l'année suivante à New York, passe pour être un authentique chef d'œuvre de la musique rock. Cloitré dans le studio Record Plant, Hendrix se passionne pour la technique, sans cesse à la recherche de sonorités nouvelles, et accueille des musiciens réputés (Buddy Miles, Steve Winwood, Jack Casady, Al Kooper) qui viennent se joindre à lui sur des compositions variées et d'une rare richesse. L'enregistrement d'Electric Ladyland marque aussi une nette détérioration des rapports entre Jimi et son bassiste Noel Redding, qui se plaint du peu de place que son leader lui laisse au sein du groupe, Hendrix étant de son côté contrarié par le jeu limité et la personnalité égocentrique de son bassiste. En toute logique, le Jimi Hendrix Experience se sépare quelques mois plus tard, au printemps 1969, après notamment une série de concert au Royal Albert Hall de Londres. Au mois d'aout 1969, Jimi Hendrix est la principale tête d'affiche du festival de Woodstock. Programmé le dimanche soir en clôture de festival, l'orchestre ne joue finalement que le lundi matin, fatigué et devant un public clairsemé. Accompagné d'un groupe qu'il présente comme les Gypsy Suns & Rainbows (et dans lequel on retrouve son fidèle batteur Mitch Mitchell, le bassiste Billy Cox -un ancien camarade d'armée-, le guitariste rythmique Larry Lee et les percussionnistes Jerry Velez et Juma Sultan) Jimi Hendrix livre une prestation héroïque, illuminée par une interprétation bruitiste et très engagée de l'hymne national américain qui, en pleine guerre du Viêt Nam, marquera les esprits et fera scandale. Les Gypsy Suns & Rainbows ne survivront pas au festival de Woodstock et se sépareront peu de temps après. Pour la Saint Sylvestre 1970, dans la légendaire salle du Fillmore East de New York, c'est avec une nouvelle formation que Jimi Hendrix se produit. Le Band of Gypsys est un trio entièrement afro-américain composé de Billy Cox et du batteur Buddy Miles. Jimi Hendrix y dévoile une sensibilité plus funk et en l'espace de deux journées (le 31 décembre 1969 et le 1er janvier 1970), livre quatre concerts d'une qualité exceptionnelle. Mais tout comme son groupe précédent, le Band of Gypsys n'aura qu'une existence éphémère. Le 28 janvier 1970, lors d'un concert au Madison Square Garden, Jimi Hendrix, dans un état pitoyable, quitte la scène au bout de deux morceaux, probablement victime d'une surdose de LSD. Le manager de Jimi Hendrix saisit cette occasion pour licencier Buddy Miles, avec lequel Jimi était en désaccord momentanée sur un plan musical et scénique, qui est remplacé par Mitch Mitchell. Le trio composé de Jimi Hendrix, Mitch Mitchell et Billy Cox ne trouvera jamais véritablement de nom. Certains promoteurs continueront à parler du Jimi Hendrix Experience, tandis qu'avant de monter sur la scène de l'Île de Wight, Hendrix parlera des Blue Wild Angels. Mais il est de coutume de désigner cette ultime formation de Hendrix sous le nom du Cry of Love Band. Jimi Hendrix inaugure mi 1970 son propre studio d'enregistrement à New York (l'Electric Lady qui existe toujours) et enregistre une série de chansons avec Mitch Mitchell, Billy Cox, Buddy Miles et l'ensemble vocal "Ghettos Fighters" déjà présent sur l'album Electric Ladyland (notamment le célèbre "Angel") qui seront publiées ensuite dans les albums posthumes Cry of Love et Rainbow Bridge. C'est un période d'assagissement musical où Jimi Hendrix noue - malgré l'hostilité de ses producteurs - de sérieux contacts avec Miles Davis et son arrangeur/orchestrateur attitré, le canadien blanc Gil Evans, pour participer à la réalisation d'un grand album précurseur en matière de jazz-rock. Le « Cry of Love Band » se produit notamment le 30 août au festival de l'Île de Wight, au sud de l'Angleterre. Jimi Hendrix, en proie à des difficultés juridiques liés à des contentieux avec ses différents producteurs et financières à cause des surcoûts de construction de son studio d'enregistrement, se montre dépressif, consomme beaucoup de drogues et d'alcool, mange peu et dort mal, apparaît faible sur scène. Il livre une prestation inégale mais ô combien poignante. En chantant Voodoo Chile Slight Return, il répète trois fois : « Et si l'on ne se revoit plus dans ce monde… on se reverra dans le prochain, ne tardez pas… » Moins de trois semaines plus tard, Jimi Hendrix meurt à Londres le 17 septembre 1970, étouffé dans son vomi suite à une intoxication par alcool et somnifères selon la version officielle. Voir certificat : http://www.rockmine.music.co.uk/Hendrix/Cert.html Il est enterré à Seattle, sa ville natale, le 4 octobre 1970. Influence Jimi Hendrix s'est toujours affiché dans les médias comme étant un authentique bluesman. Ses guitaristes fétiches étaient Elmore James et BB King, deux grands bluesmen des années 50. Il s'est reconnu des affinités également avec le jazz de la fin des années 50 (Miles Davis, John Coltrane, Charlie Mingus, ... d'où le choix de Mitch Mitchell comme principal accompagnateur à raison de ses influences jazzy, Elvin Jones notamment). Mais c'était surtout un musicien agile, instinctif et très inventif, avec un sens du son et de la scène hors du commun. Il a révolutionné l'approche de la guitare électrique et de ses multiples effets (avec notamment l'usage abondant de la distorsion, du feedback - visant à contrôler par diverses techniques de vibrato l'effet "larsen" des amplificateurs - et de la pédale wah wah), et poussé à leurs limites les techniques d'enregistrement en studio de l'époque avec l'aide importante de son ingénieur du son habituel, l'anglais Eddie Kramer. La technique guitaristique visionnaire de Jimi Hendrix, son approche du son ainsi que son approche spectaculaire de la scène font de Jimi Hendrix l'un des musiciens les plus aboutis du rock, l'un des précurseurs du hard rock et du jazz rock, et l'un des guitaristes les plus considérables de l'histoire de la musique. On peut dire qu'il a inspiré tous les guitaristes/bassistes de rock et de jazz qui ont suivi. Ses talents d'instrumentiste ont fait dire de lui qu'il avait « tué » la guitare comme Charlie Parker avait tué le saxophone. Ses cris de guitare évoquent également les "cris primals" du saxophone de John Coltrane à l'avènement du free jazz.
... Pleine Biographie
Quick News
Comments

Celebs Detail
Nom 
Jimi Hendrix 
Profession 
Chanteur 
Date De Naissance 
27 Décembre, 1942 
Endroit de naissance 
Seattle, Washington 
Rapports 
 
Adresse de courrier 
 
Videos

Top 5 Jimi Hendrix - Blow up - ARTE

Top 5 Jimi Hendrix - Blow up - ARTE
Ouvrons cette nouvelle saison de Blow up par cette question : q


Jimi Hendrix - Tout est vrai - ARTE

Jimi Hendrix - Tout est vrai - ARTE
http://www.arte.tv/summer Ils ont marqué l'histoire


Ces jeunes musiciens jouent du Jimi Hendrix avec leur violoncelle

Ces jeunes musiciens jouent du Jimi Hendrix avec leur violoncelle
Ces jeunes musiciens jouent du Ji


GUITAR HERO Hommage for Jimi Hendrix by Johnny Hallyday & Mathieu Chedid

GUITAR HERO Hommage for Jimi Hendrix by Johnny Hallyday & Mathieu Chedid
petit montage sur la c


"All by my side" biopic sur Jimi Hendrix - cinema

"All by my side" biopic sur Jimi Hendrix - cinema
Au rayon biopic après James Brow


CelebIrony.com ® Copyright 2005 - 2014